Accueil > Domaine recherches interculturelles > Philosophie > La contextualité comme impératif d’une philosohie africaine interculturelle

La contextualité comme impératif d’une philosohie africaine interculturelle

La question de la contextualité ou "faire la philosophie en contexte africain" s’inscrit dans un programme de recherche qui vise à promouvoir un changement de paradigme dans l’exercice du travail philosophique

Rendre compte et enseigner toutes les pratiques philosophiques

L’on constate l’omission - volontaire ou involontaire - d’autres pratiques philosophiques, dont la philosophie africaine, dans les anthologies et manuels d’histoire de la philosophie.
Il s’agit d’un processus d’auto-transformation qualitative de la philosophie basé surtout sur l’esprit interculturel et interdisciplianire.

Comment participer et faire participer tous les courants et toutes les philosophies, de façon critique, au débat public sur l’évolution et le sens de nos réalités.
Une consultation continentale des philosophes et théologiens africains a eu lieu à Kumasi (Ghana) sur "faire la théologie et la pilosophie en contexte africain". Je développe le thème de " L’analyse critique des curricula en philosophie en Afrique. Un problème de la méthodologie à l’Africaine".

Au sommaire de "La contextualité comme impératif d’une philosohie africaine"

Contexte de la philosophie africaine

Du choc des cultures la force de la tradition

De l’aliénation

Contextualiser et renouveler la pensée africaine

Esquisse méthodologique et thématique

Reprendre l’initiative de son histoire

En guise de conclusion

Albertine Tshibilondi

Référence :
Albertine Tshibilondi Ngoyi, "La contextualité comme impératif d’une philosohie africaine interculturelle", dans Elisabeth Steffens/Anette Meutrhrath (ed.), Utopia hat einen Ort, Festschrift für Raül Fornet-Betancourt, IKO, Frankfurt am Main-London, 2006, pp. 45-53.